Sélectionner une page

Histoire de lin

Connaissez-vous cette merveilleuse matière qu’est le LIN?

Brève histoire

Les plus anciens fragments de textiles en lin sont retrouvés dans les tombeaux égyptiens.
Les Phéniciens l’introduiront en Grèce, à Rome, en Bretagne, en Angleterre et en Irlande, mais aussi en Inde et en Chine.
L’utilisation du lin se répand en Gaule et plus tard, Charlemagne, fervent admirateur de ce beau tissu, le mettra à l’honneur à sa cour.
Au XIIIè siècle, la culture, le filage et le tissage du lin sont surtout développés en Flandre, qui en fait commerce avec l’Italie, les Pays-Bas, l’Angleterre, l’Espagne.
Au XVIIè siècle, dans les cours des rois, les belles tenues fleurissent sous lesquelles de fines chemises en baptiste de lin brodées sont glissées; le linge de corps, de jour ou de nuit, est né.
1685: la révocation de l’Edit de Nantes provoque l’exil de nombreux liniers vers les Pays-Bas, la Suisse, l’Allemagne, l’Angleterre et l’Irlande.

Culture du lin

80%de la production mondiale provient de Belgique, France et Pays-Bas. Le meilleur lin est cultivé de la Plaine de Caen jusqu’à Amsterdam, région idéale pour son sol et son climat, alternant pluie-soleil.
Planté en mars, le lin fleurit en juin. A maturité, il est arraché et laissé au sol pour le rouissage qui permettra ensuite l’extraction de la fibre composant les tiges, lors du teillage. Les fibres extraites sont alors triées par qualité. Les plus longues, les plus pures, donneront un fil plus fin tandis que les courtes, des fils plus épais, moins réguliers.
Le lin est cultivé pour ses fibres mais aussi pour ses graines oléagineuses.

Le tissu

Après le tissage, le textile va subir différents étapes d’ennoblissement: lavage, blanchiment, teinture, apprêt. La couleur naturelle du lin est dûe au rouissage, séjour au sol, dépendra donc du climat et de la nature du sol.
Les traitements de finition ont évolués: le lin est lavé, adoucit, assouplit. Ces traitements le rendent bien plus agréable et plus facile d’utilisation. Fini les lins rigides et cassants, aux plis marqués des draps ou nappes de nos grand-mères!

Le lin est écologique

La culture du lin est peu gourmande en eau, à l’inverse du coton.
Elle est aussi régionale, de proximité, ne nécessitant pas de transport.
C’est un fibre naturelle, biodégradable.
Outre les débouchés textiles, le lin peut être utilisé dans divers domaines: la construction, l’automobile, les équipements sportifs ou de santé, la papeterie…Pas de gaspillage!
Durable, les tissus en lin, d’une grande solidité, perdurent longtemps sans se déformer, sans pelucher. Les lavages successifs les adoucissent et les assouplissent.

Bienfaits du lin

Sur le sommeil: on dort mieux et plus profondément dans du lin, d’un sommeil plus réparateur.
Le lin favorise le bien-être thermique de l’organisme, pas sa qualité respirante; Ses fibres en font un isolant naturel: fraicheur en été, confort en hiver.
Il ne provoque pas d’allergie.

Conclusion

Essayer le lin, c’est l’adopter!
Matière vivante, tellement agréable, tellement confortable et écologique
Découvrez nos robes et liquettes en lin pour passer un bel été!